Résumé des Essais de Montaigne

« Les essais » de Michel de Montaigne (1533 – 1592) est un livre classé comme oeuvre littéraire originale et unique. Le texte a demandé un travail pendant une longue période datée de 1572 à la mort du créateur en 1592. Il aura donc fallu 20 ans pour que l’écrivain sorte un travail majeur pour la littérature française et de par ce fait pour lui-même. Certains, on vu dans ce texte un témoignage de l’époque par un auteur critique et original. Mais la structure du texte qui livre au lecteur des descriptions, des réflexions et des analyses spirituelles pèle-mêle, amènent le lecteur vers une sorte de visionnage d’une vie qui s’écoule devant ses yeux. Cette caractéristique spécifique est unique dans le monde de la littérature. Une démarche intellectuelle qui tend à ce que le narrateur cherche à démontrer ce qu’est l’état d’être un homme. L’auteur prend l’initiative de répondre à la question « Que suis-je moi Michel Eyquem de Montaigne?« . Le texte est devenu universel et unique depuis le XVI e siècle.

 

L’homme est donc décrit. Montaigne fait une introspection dans les méandres et les ombres de l’homme comme dans sa grandeur. Il ne cherche nullement à mettre en place un modèle qui permettrait au lecteur de s’identifier par la richesse, l’héroïsme ou la bravoure. L’homme est montré modeste, commun, dans une moyenne sociale où chaque lecteur pourrait reconnaître une idée, une partie de son existence propre. Hors de la sublimation de l’homme, les Essais sont considérés comme nullement philosophiques. L’auteur cherche la réalité de la condition humaine. Une tâche qui lui demande un profond sens critique par rapport à ses idées et les codes de pensé de l »époque construit sur une société hiérarchisée selon un modèle divin. Montaigne prend l’homme de la rue ou de la campagne pour comprendre son fonctionnement. Dans le but de comprendre son « arrière boutique » il met l’humanité à nu.

 

Les réactions sont inévitables devant la richesse du texte. Certains considèrent Montaigne comme un maître et représentant illustre de l’esprit de tolérance. D’autres voient dans cet ouvrage une hérésie qui ne représente ni l’homme, ni l’époque de l’auteur. Malgré tout, Montaigne exprime sa pensée librement sans contrainte religieuse ou politique. Une prouesse rarement égalée et toujours louée même de nos jours.

 

Le texte les « Essais »

Le texte se compose de trois livres. « La théologie naturelle » de Raymond Sebond, « le Journal de voyage en Italie » et enfin « Les Essais » en 1580. Il y eut moult corrections et rééditions des « Essais ». Ce texte voulait exprimer et décrire un vie, l’auteur a donc pris son temps pour un texte sans reproche. On trouve, à ce jour,  trois types d’éditions possibles à lire. Une édition posthume (1595) voulue par sa fille adoptive, Marion de Gourmay. On a le choix aussi avec l’édition de 1588 qui est la dernière parue du vivant de l’auteur. Enfin, il est conseillé aux spécialistes de lire l’édition de Bordeaux qui s’accompagne d’une foule d’annotations de l’auteur. On peut la conjuguer aisément avec celle de 1595 pour avoir une lecture complète de ce que voulait réellement Montaigne.

 

Lecture thématique

Montaigne construit un texte sur une base historique que l’on ne peut ignorer. Il revisite les éthiques de l’Antiquité au XVIe siècle. Les philosophes de l’époque comme Erasme, Budé et Vives ouvrent une porte conséquente à la moralité païenne qu’ils veulent  mêler à la doctrine chrétienne et surtout catholique et protestante. Une tentative qui porte ses fruits pour donner naissance à une manière d’exister imprégner de morale biblique. Les Essais sont un compte rendu de cette démarche très en vogue à l’époque qui a permis l’expression d’un intérêt soutenu pour les idées morales. Sans doute en contradiction avec la conduite débridée des aristocrates. Il est donc largement influencé par les écrits de Platon, Cicéreon avec pour référence dominante  Plutarque. Les intellectuels de l’époque cherchent à déterminer des règles de bonne conduite de vie pour soi-même et pour les autres.

 

Les Essais sont considérés comme atemporels. La raison principale de cette longévité dans le temps est l’insertion profonde et raisonnée du jugement personnel de l’auteur envers lui-même et ses congénères. Un texte subjectif qui apporte une essence particulière à son époque par sa vérité. Le lecteur hésite continuellement entre témoignage et règles établies. L’auteur met en place un style, mais plus une méthode  qui a fait son chemin dans le temps littéraire comme dans la pensé humaine. La démarche était fréquente à l’époque mais Montaigne s’affirme dans son texte comme dans ses idées. Il met en avant son sens critique pour une mise en lumière de son avis malgré l’Antiquité et la Bible.

Recherches qui ont permis de trouver cet article :

  • Les Essais de Montaigne Résumé
  • resumé les essais de montaigne
  • montaigne les essais resume
  • les essais résumé
  • montaigne essais
  • des essais
  • essais montaigne résumé
  • essais de montaigne résumé
  • essais montaigne
  • montaigne les essais